Léif Gäscht, Häerzlech Wëllkom!

Le Syndicat d'Initiative et du Tourisme Larochette a.s.b.l. existe depuis environ 1890 et s’efforce depuis lors à présenter la localité aux touristes.

Le bureau d’informations touristiques se trouve dans le bâtiment de la mairie, 33, chemin J.A. Zinnen, et se tient à votre disposition les jours ouvrables toute l’année et les samedi et dimanche en juillet et août, ainsi que lors des jours fériés de Pâques, Ascension et Pentecôte.

Tourist Information
33, chemin J.A. Zinnen  |  L-7626 Larochette
Tél: +352 83 70 38 42  |  E-mail:

Nous vous présentons Larochette

Larochette a une superficie de 15,4 ha et 2012 habitants (relevé 2009), mélange multicolore de différentes nationalités et cultures.

La commune englobe Larochette, Ernzen, Meysembourg et les fermes Goudelt, Leydenbach et Weydert.

Le nom de Larochette se rapporte au rocher sur lequel a été édifié le château.
Larochette est mentionné dès 1176, sous la forme latine : Rupe (rupes en latin, signifie rocher).  En 1182, on trouve une forme romane, qui est un diminutif : Roketa; en 1310 une forme latine qui est aussi un diminutif : Rupella. 

En 1317, apparait pour la première fois la forme actuelle de Larochette.  Il semble que l’on avait le souci de distinguer les deux seigneuries portant le même nom; on lit La Roche wallone et La Roche allemande.  Dès 1291, on trouve la forme germanique : von der Vels, Veilz, Velz, Feltz, Fels. En Luxembourgeois, selon l’Institut Grand-Ducal, il convient de dire “An der Fiels” ou “An der Feels”. 

La rivière est citée dès 1378 et 1384 : Erentzin, Erentz et plus anciennement en latin Arantia (876).  On trouve dans cette forme latine le mot Aar ou Ahr qui est la survivance d’un mot celtique signifiant eau

larochette 2010 05
castle old 02

Un peu d'histoire

Les origines de Larochette se situent probablement au niveau d’un moulin sur l’Ernz Blanche, entouré de quelques maisons et formant ainsi un premier hameau dont les constructions blotties les unes contre les autres formaient un ovale et assuraient ainsi leur auto-défense.

De cet « œuf » situé au pied du rocher du « Verluerenkascht » est née la bourgade. Des maisons s’y ajoutent, un mur d’enceinte est élevé ainsi que deux portes, une en haut du bourg, au dessus du rempart qui protège le château fort, l’autre à l’est sur le bord de la rivière. La défense des portes était assurée par une tour ronde. Une église dédiée à St Nicolas et un cimetière se trouvaient derrière le moulin.

Ce n’est qu’après 1714, sous l’administration autrichienne, que Larochette sortira du mur d’enceinte et se développera avec ses industries diverses.

Après l’incendie dévastateur de juin 1864 qui détruisit l’église St Nicolas et 75 maisons avoisinantes, il fallut construire une nouvelle église. Celle-ci fut consacrée en 1884 et placée sous la protection de Saint Donat.

Nous vous invitons à regarder sous l'onglet "découvrir" afin de découvrir davantage d'histoire de Larochette

DEMANDER DES INFORMATIONS EN LIGNE

Coordonnées personnelles
Avez-vous des questions ?

Vos données personnelles seront conservées pour des raisons statistiques et scientifiques et en relation avec votre demande de brochure ou réservation et ceci durant un laps de temps raisonnable.

Commune de Larochette

Veuillez suivre le lien pour accéder au site administratif de la commune de Larochette.
Site administratif de Larochette

larochette 2010 10

Découvrir